CONFÉDÉRATION DES NATIONS D’EUROPE – 12 JUILLET 2016

drapeau-du-mouvement-bonapartiste.jpg

MOUVEMENT BONAPARTISTE

TOUT POUR ET PAR LE PEUPLE
« Pour l’Honneur de la France, pour les intérêts sacrés de l’Humanité »
(Napoléon le Grand, 17 ventôse an VIII – samedi 8 mars 1800)

♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔

Aigle_Empire_MOUVEMENT BONAPARTISTE

 HIER ! AUJOURD’HUI ! DEMAIN !

(Extrait)

« C’est pourquoi nous voulons une Europe confédérale, où chaque peuple pourrait garder non seulement sa culture et son identité, mais aussi ces lois fondamentales qui font que notre société fonctionne. Le maintien de nos services publics, notre droit d’être nous-mêmes les maîtres de nos destinées, le rôle de moteur industriel et agricole de l’État qui permet de protéger nos ouvriers et nos agriculteurs contre une concurrence sauvage qui aggrave le chômage et écrase la production locale… autant de droits fondamentaux bafoués par une construction européenne bureaucratique et anti-démocratique.

Pour l’Europe, nous voulons privilégier la législation qui porte sur une politique environnementale commune, afin de privilégier les énergies renouvelables et combattre la pollution et l’effet de serre. Nous voulons une politique européenne qui respecte le droit de chaque peuple de disposer de lui-même, selon le principe de nationalités cher aux Napoléon. Ce principe a ressuscité la Pologne (1806, puis 1919 et 1989), donné un nouveau souffle à la Suisse (1803, puis 1849), créé l’Italie (1859) et la Roumanie (1856 et 1862), nous voulons qu’elle crée l’Europe ».

Aigle_Empire_MOUVEMENT BONAPARTISTE

HIER

 

A la suite de la victoire d’Austerlitz, qui mit un terme aux injustes agressions de la Troisième Coalition contre la France et ses alliés, le Traité de Paris, du 12 juillet 1806, a fondé la Confédération du Rhin. Les princes et peuples allemands, réunis sous la protection de Napoléon le Grand, désormais Empereur des Français, Roi d’Italie, Protecteur de la Confédération du Rhin et Médiateur de la Confédération Suisse, ont quitté la tutelle de l’ancien « Saint Empire », et adopté des réformes conformes à l’esprit d’une nouvelle époque.

Par la loi du 18 mai et le décret impérial du 3 juillet de cette même année 1806, l’Empereur a créé, pour concilier les intérêts des patrons et ceux des ouvriers, les conseils de Prud’hommes. Conscient également de la nécessité d’une instruction publique qui prépare un avenir à la jeunesse et une sécurité aux générations antérieures, il fonda aussi, le 10 mai 1806, l’Université Impériale, un corps chargé « exclusivement de l’enseignement et de l’éducation publics dans tout l’Empire ».

 

Traité portant création de la Confédération des Etats du Rhin

(Paris, 12 juillet 1806)

 

Dossier Prud’hommes

http://www.conseilsdeprudhommes.fr/

 

Aigle_Empire_MOUVEMENT BONAPARTISTE

AUJOURD’HUI

 

En 1813, de fausses promesses de liberté ont trompé les peuples de l’Allemagne, et ils ont appris à leurs dépens, après la victoire des puissances coalisées, la fourberie de ces princes ennemis des nations, que la générosité avait laissés sur leurs trônes. La révolte des Saxons contre les injustices infligées à leur pays, leur roi et leur armée par la Prusse, comme celle des Belges contre la domination de la maison d’Orange, ne peuvent nous étonner à l’heure où les héritiers spirituels de ces princes livrent le bien public des peuples d’Europe aux intérêts privés agités en coulisses. Mais elles doivent nous servir de leçon, car à l’instar de ces Bavarois, Wurtembergeois et Badois qui ont crié VIVE L’EMPEREUR ! en apprenant le retour de l’île d’Elbe, ou ces Liégeois qui ont déroulé le drapeau tricolore français, nous devons résister, à la fois contre les préjugés nationaux de ceux qui n’ont d’autre projet que de détruire l’idée européenne, napoléonienne, et les sombres projets de ceux qui veulent une Europe fondée sur le martyr des peuples. A peine une décennie après ces référendums tristement bafoués par le traité de Lisbonne, les peuples anglais et gallois, qui avaient voté de sortir le Royaume-Uni de l’Union Européenne le 23 juin 2016, ont appris, en même temps que le peuple écossais, pro-européen, et le peuple nord-irlandais, divisé entre ouest et est, que plus d’une dizaine de promesses mensongères avaient eu raison des mises en garde des socialistes, des modérés et des libéraux, amis de toujours de la France et de l’Europe.

Le 18 mai et 3 juillet 2016 ont été le 210e anniversaire de la création des conseils de Prud’hommes. Le 12 juillet 2016 est celui de la Confédération du Rhin. Cela nous rappelle, à la fois le chemin parcouru, et celui, plus long encore, qu’il nous reste à faire. L’égalité des femmes au travail, les valeurs et le rôle de l’enseignement dans cette année qui a vu aussi les 210 ans du décret impérial instaurant un cadre national des diplômes et de l’instruction publique, ainsi que nos engagements vis-à-vis du rapprochement franco-allemand et du devoir de mémoire et de solidarité en ce centenaire de Verdun, en passant par notre combat pour la démocratie directe, sont des luttes que nous continuerons de mener, partout où nous comptons de fidèles soutiens.

Aigle_Empire_MOUVEMENT BONAPARTISTE

DEMAIN

 

Face à ceux qui préconisent un ultra-capitalisme ennemi du capital, du travail et du bonheur des peuples, il ne suffit pas de détruire l’Europe que certains cherchent à nous imposer. Au contraire, il faut construire celle que nous voulons. Une confédération de nations européennes, fondée sur nos valeurs communes, celle de Napoléon le Grand, de Napoléon III, et du général De Gaulle.

L’Union Européenne, victime des erreurs funestes de ses classes politiques, a souvent jumelé nos régions d’Europe. Le Mouvement Bonapartiste, ne voyant en France que « des frères faciles à réconcilier, et dans les différentes nations de l’Europe que les membres d’une seule et grande famille », favorisera toujours les jumelages entre les nations.

Dans la continuité de la Vieille Alliance franco-écossaise, et de l’alliance franco-britannique instaurée par l’empereur Napoléon III et par la reine Victoria, nous avons demandé aux citoyens et co-résidents de France et du Royaume-Uni à soutenir le personnel et les familles de nos forces de l’ordre et de nos armées. Nous lançons aujourd’hui, à l’occasion des 210 ans de la Confédération du Rhin et des conseils de Prud’hommes, un appel à la solidarité entre ouvriers, paysans et consommateurs de tous les pays, en commençant par ceux de France et d’Allemagne. Cherchons, à l’instar des valeurs qui ont inspiré la création des Conseils de Prud’hommes, à concilier nos intérêts, et à promouvoir les mesures tendant à assurer un salaire décent, l’égalité au travail, et des débouchés pour les produits de notre agriculture et de notre industrie. Prenons soin de promouvoir la prospérité générale à travers le localisme et, par conséquent, le commerce équitable de proximité. Enfin, quel que soit le pays où nous menons notre combat, que chacun d’entre nous lutte, selon le mot de notre Empereur, pour que « la justice soit administrée de manière à protéger le faible contre le fort ».

Nous rappelons nos engagements en faveur de la valorisation des filières techniques et d’apprentissage, et de l’instauration d’une véritable instruction civique (écoles primaires, collèges et lycées). Solidaires des intérêts de la France, de la Francophonie, et de l’Union latine, nous sommes conscients que notre Europe doit se construire à travers ses peuples, et donc, par l’éducation nationale, l’éducation supérieure et la recherche. C’est pourquoi nous soulignons, en terminant, pourquoi il est primordial de « remettre en vigueur les principes d’une éducation unifiée, d’une instruction civique valorisée, et d’un soutien au corps enseignant appuyé ».

 

Vive la France ! Vive l’Allemagne !

Vive l’Europe de nations libres, confédérées dans la prospérité et dans l’honneur !

 

Paul-Napoléon Calland

Président du Mouvement Bonapartiste.

A propos mouvementbonapartiste

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE 6 février 2010 1016 - * Déclaration à la préfecture de Meurthe-et-Moselle. MOUVEMENT BONAPARTISTE Objet : défendre, faire connaître et étendre les principes et valeurs du Bonapartisme. Il s’appuie sur l’adhésion populaire à une politique de redressement conjuguant les efforts des particuliers, associations et services de l’État. Le mouvement défend les principes bonapartistes sur lesquels il est fondé, et qui régissent son fonctionnement intérieur. Il défend également la mémoire de Napoléon le Grand, ainsi que celle de Napoléon III et de leurs fils, Napoléon II et Napoléon IV. Il reconnait Napoléon IV comme ayant régné sans avoir gouverné, en vertu du plébiscite de mai 1870. Le mouvement ne reconnait pas d’empereur après 1879, en vertu de l’absence de plébiscite. Républicain, il privilégie le bonheur, les intérêts et la gloire des peuples, et n’envisage de rétablissement de l’Empire que si les fondements en sont républicains et le régime approuvé par voie référendaire.
Cet article, publié dans Agriculture, éducation, décision présidentielle, défense et sécurité, Europe, FRANCOPHONIE ET UNION LATINE, industrie, institutions, Intérieur, Projet ULM, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour CONFÉDÉRATION DES NATIONS D’EUROPE – 12 JUILLET 2016

  1. Ping : Organisation départementale du Mouvement Bonapartiste. 17 février 2015. | mouvementbonapartiste

  2. Ping : HOMMAGE AU LION DU PANSHIR – 9 SEPTEMBRE 2016 | mouvementbonapartiste

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s