LE MÉMORIAL DE SAINTE-HÉLÈNE 1816/02/17

drapeau-du-mouvement-bonapartiste.jpg

MOUVEMENT BONAPARTISTE

TOUT POUR ET PAR LE PEUPLE
« Pour l’Honneur de la France, pour les intérêts sacrés de l’Humanité »
(Napoléon le Grand, 17 ventôse an VIII – samedi 8 mars 1800)

♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔

Aigle_Empire_MOUVEMENT BONAPARTISTE

Le samedi 17 février 1816

*

POLITIQUE DE L’EMPEREUR SUR LES AFFAIRES DE FRANCE

*

A six heures du matin, l’Empereur est monté à cheval. Nous avons fait le tour du parc, en commençant dans la direction de notre vallée, et en venant gagner le chemin qui conduit du camp chez le grand maréchal. Devant la porte de celui-ci, s’est arrêté et mis en ligne, pour nous laisser passer, un gros de cent cinquante à deux cents matelots du Northumberland, qui chaque jour portent des planches ou des pierres pour le service de Longwood ou du camp ; l’Empereur a parlé aux officiers, et a souri avec plaisir à nos anciens compagnons ; ils avaient l’air ravi de le voir.

*

J’ai déjà dit que, de temps à autre, nous recevons des journaux de l’Europe qui nous occupent diversement, et amènent toujours à la fin quelques tableaux vifs et animés de la part de l’Empereur. Il trouvait aujourd’hui qu’en résumé l’état de la France ne s’était point amélioré « Les Bourbons, répétait-il, n’avaient eu, cette fois, d’autre parti que celui de la sévérité. Quatre mois étaient déjà écoulés, les alliés allaient repartir, on n’avait pris encore que des demi-mesures ; l’affaire demeurait mal embarquée. Un gouvernement, disait-il, ne peut vivre que de son principe ; il est évident que celui-ci est le retour aux vieilles maximes ; il fallait le faire franchement. Les Chambres surtout, dans cette circonstance, seront fatales, elles inspireront au roi une fausse confiance, et n’auront aucun poids sur la nation. Bientôt le roi n’aura plus aucun moyen de communication avec elle, ce ne sera plus la même religion ni le même langage ; il ne sera personne qui ait le droit de détromper le peuple sur les absurdités qu’il plaira au premier venu de lui débiter, lorsqu’on voudra lui faire croire qu’on veut empoisonner les sources, faire sauter le territoire, etc., etc… » L’Empereur concluait qu’il y aurait quelques exécutions juridiques et un extrême désir de réaction : qu’elle serait assez forte pour irriter, pas assez pour soumettre, et que, tôt ou tard, une éruption volcanique finirait par engloutir le trône, ses alentours et ses partisans. « Si les destinées ont réglé que les Bourbons régneront, disait-il, ce ne sera toutefois que dans quelques générations qu’ils en acquerront la certitude. Quant à présent, ils sont sans doute bien plus mal situés que l’année dernière ; alors on pouvait, à toute rigueur, les présenter comme médiateurs entre les puissances et la patrie. Ils n’avaient pas contribué directement au déchirement de la patrie, à la flétrissure de la gloire nationale. Mais cette fois ils étaient les alliés de nos ennemis ; ils sont rentrés sur les cadavres et les décombres qu’ils ont provoqués, dont ils se sont réjouis. Ils ont ruiné la nation, ses forces, sa gloire, ses monumens : ils n’ont pas craint de partager ses dépouilles avec les ennemis et de se réserver la honte et le mépris du partage ; aux yeux de toute la nation, ils ont cessé d’être Français, ils se sont proscrits eux-mêmes ».

*

Quant à l’Europe, elle semblait à l’Empereur aussi enflammée qu’elle ne l’avait jamais été. Elle avait anéanti la France, mais la résurrection de celle-ci pouvait venir un jour de l’explosion des peuples, que la politique des souverains, du reste, était des plus propres à aliéner ; elle pouvait tenir encore de la querelle prochaine des puissances entre elles ; ce qui très probablement finirait par avoir lieu.

*

Quant à notre affaire personnelle ici, elle ne pourrait s’améliorer que par l’entremise de l’Angleterre ; et celle-ci ne pouvait nous devenir favorable que par quelque intérêt politique, quelque changement de ministre, la mort de quelque souverain ; ou bien encore par le sentiment de la gloire nationale, excité par le torrent de l’opinion. Or, les intérêts politiques, il était des combinaisons qui pouvaient les amener ; quant au changement des personnes, il était dans les accidens du temps ; enfin, pour le sentiment de la gloire nationale, si facile à comprendre, le ministère actuel l’avait méconnu ; mais un autre pouvait ne pas y être insensible.

A propos mouvementbonapartiste

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE 6 février 2010 1016 - * Déclaration à la préfecture de Meurthe-et-Moselle. MOUVEMENT BONAPARTISTE Objet : défendre, faire connaître et étendre les principes et valeurs du Bonapartisme. Il s’appuie sur l’adhésion populaire à une politique de redressement conjuguant les efforts des particuliers, associations et services de l’État. Le mouvement défend les principes bonapartistes sur lesquels il est fondé, et qui régissent son fonctionnement intérieur. Il défend également la mémoire de Napoléon le Grand, ainsi que celle de Napoléon III et de leurs fils, Napoléon II et Napoléon IV. Il reconnait Napoléon IV comme ayant régné sans avoir gouverné, en vertu du plébiscite de mai 1870. Le mouvement ne reconnait pas d’empereur après 1879, en vertu de l’absence de plébiscite. Républicain, il privilégie le bonheur, les intérêts et la gloire des peuples, et n’envisage de rétablissement de l’Empire que si les fondements en sont républicains et le régime approuvé par voie référendaire.
Cet article, publié dans MEMORIAL DE SAINTE-HELENE, Références - Sources, Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour LE MÉMORIAL DE SAINTE-HÉLÈNE 1816/02/17

  1. Ping : 2016/02 | mouvementbonapartiste

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s