Pétition aux sénateurs pour sauver le référendum.

drapeau-du-mouvement-bonapartiste.jpg

MOUVEMENT BONAPARTISTE

TOUT POUR ET PAR LE PEUPLE
« Pour l’Honneur de la France, pour les intérêts sacrés de l’Humanité »

(Napoléon le Grand, 17 ventôse an VIII – samedi 8 mars 1800)

MB_bbr

« Pour que l’amendement visant à supprimer l’obligation d’organiser un référendum dans le cadre d’une fusion de collectivités territoriales soit supprimé de la loi de MODERNISATION DE L’ACTION PUBLIQUE TERRITORIALE ET AFFIRMATION DES MÉTROPOLES.

Un tel amendement entamerait nettement l’expression de la souveraineté populaire. Cela consacrerait un processus de détournement démocratique, comme nous l’avons malheureusement déjà connu avec le référendum sur la Constitution européenne en 2005. Nous souhaitons au contraire préserver et étendre l’expression de chaque citoyen dans l’organisation et l’élaboration des politiques publiques, tant du point du vue national que local. »

http://www.change.org/fr/pétitions/aux-sénateurs-français-suppression-de-l-amendement-745-sur-le-projet-de-loi-1216
**************************************************************************************************

« Le plébiscite, c’est le salut et c’est la paix, la force rendue au pouvoir et l’ère des longues sécurités rouverte au pays, c’est un grand parti national sans vainqueurs ni vaincus s’élevant au-dessus de tous pour les réconcilier… C’est le salut et c’est le droit. »

Napoléon IV, empereur des Français, le 16 mars 1874.


*********************************************************************************************

APPEL AU PEUPLE OU DÉMOCRATIE DIRECTE

« Le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément. »
Article III de la Déclaration des Droits et des Devoirs de l’Homme et du Citoyen.

HIER

Napoléon et Napoléon III ont toujours fait du peuple la base de leur système politique, parce que tout ce qui est fait sans le peuple est illégitime.

Sous nos deux empereurs, l’exercice de la démocratie ne passait pas uniquement par les plébiscites (référenda lors desquels le peuple approuvait ou non la politique du gouvernement), mais aussi par le droit de chaque citoyen de présenter une pétition au chef de l’Etat, de faire entendre ses griefs, ou – sous le Second Empire – le droit de saisir directement le Sénat s’il estimait qu’une loi violait la Constitution. La création du Conseil d’Etat, des prud’hommes et la présence même des agents de la police – dont l’une des fonctions était de sonder l’esprit public et non de dénoncer ceux qui critiquaient le régime – allaient dans ce sens : mettre les citoyens au service d’un état modernisateur proche d’eux et appuyé par eux.

AUJOURD’HUI

Nous, Bonapartistes au XXIe siècle, revendiquons la mise en place d’un jour annuel de votation, où chaque citoyen disposant d’un nombre suffisant de signatures pourrait proposer une mesure au référendum. Nous voulons aussi que la volonté du peuple soit respectée, suite aux référenda d’initiative gouvernementale. Nous condamnons à ce titre le projet visant à faire adopter le projet constitutionnel rejeté par le peuple Français et les Néerlandais lors du référendum de 2005, et par le peuple irlandais en 2008.

DEMAIN.

L’avenir demeure incertain, mais nous ne renonçons pas pour autant. Nous nous battons pour vous. Si vous voulez une République digne de ce nom, si vous voulez établir une vraie démocratie, rejoignez-nous !

A propos mouvementbonapartiste

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE 6 février 2010 1016 - * Déclaration à la préfecture de Meurthe-et-Moselle. MOUVEMENT BONAPARTISTE Objet : défendre, faire connaître et étendre les principes et valeurs du Bonapartisme. Il s’appuie sur l’adhésion populaire à une politique de redressement conjuguant les efforts des particuliers, associations et services de l’État. Le mouvement défend les principes bonapartistes sur lesquels il est fondé, et qui régissent son fonctionnement intérieur. Il défend également la mémoire de Napoléon le Grand, ainsi que celle de Napoléon III et de leurs fils, Napoléon II et Napoléon IV. Il reconnait Napoléon IV comme ayant régné sans avoir gouverné, en vertu du plébiscite de mai 1870. Le mouvement ne reconnait pas d’empereur après 1879, en vertu de l’absence de plébiscite. Républicain, il privilégie le bonheur, les intérêts et la gloire des peuples, et n’envisage de rétablissement de l’Empire que si les fondements en sont républicains et le régime approuvé par voie référendaire.
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Pétition aux sénateurs pour sauver le référendum.

  1. Ping : LETTRE DE LOUIS-NAPOLÉON BONAPARTE AU JOURNAL Le Loiret. | mouvementbonapartiste

  2. Ping : Sénatus-consulte du 7 novembre 1852 Portant modification à la Constitution. | mouvementbonapartiste

  3. Ping : LE 18 JUIN 2015 | mouvementbonapartiste

  4. Ping : LE MÉMORIAL DE SAINTE-HÉLÈNE 1816/02/17 | mouvementbonapartiste

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s