TESTAMENT DE NAPOLEON IV, EMPEREUR DES FRANCAIS

DRAPEAU DU MOUVEMENT BONAPARTISTE

MOUVEMENT BONAPARTISTE

TOUT POUR ET PAR LE PEUPLE
« Pour l’Honneur de la France, pour les intérêts sacrés de l’Humanité »
(Napoléon le Grand, 17 ventôse an VIII – samedi 8 mars 1800)

♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔♔

Aigle_Empire_MOUVEMENT BONAPARTISTE

Fait à Camden Place, Chislehurst,

Le 26 février 1879.

  

Ceci est mon testament.

 

1° Je meurs dans la religion catholique, apostolique et romaine dans laquelle je suis né.

2° Je désire que mon corps soit déposé auprès de celui de mon père, en attendant qu’on les transporte tous deux là où repose le fondateur de notre maison, au milieu de ce peuple français que nous avons comme lui bien aimé.

3° Ma dernière pensée sera pour ma patrie. C’est pour elle que je voudrais mourir.

4° J’espère que ma mère me gardera, lorsque je ne serai plus, l’affectueux souvenir que je lui conserverai jusqu’à mon dernier moment.

5° Que mes amis particuliers, que mes serviteurs, que les partisans de la Cause que je représente soient convaincus que ma reconnaissance envers eux ne cessera qu’avec ma vie.

6° Je mourrai avec un sentiment de profonde gratitude pour Sa Majesté la Reine d’Angleterre, pour toute la famille Royale et pour le pays où j’ai reçu pendant huit ans une si cordiale hospitalité.

 

Je constitue ma mère bien aimée, l’Impératrice Eugénie, ma légataire universelle, à charge pour elle de supporter les legs suivants :

 

Je lègue 200.000 francs à mon cousin le Prince J. N. Murat.

Je lègue 100.000 francs à M. F. Pietri, en reconnaissance de ses bons services.

Je lègue 100.000 francs à M. le baron Corvisart, en reconnaissance de son dévouement.

Je lègue 100.000 francs à Mlle de Larminat qui s’est toujours montrée si attachée à ma mère.

Je lègue 100.000 francs à M. A. Filon, mon ancien Précepteur.

 

Je lègue 100.000 francs à M. L. N. Conneau.

Je lègue 100.000 francs à M. N. Espinasse.

Je lègue 100.000 francs au Capitaine Bizot, tous trois mes plus anciens amis.

 

Je désire que ma chère mère constitue une pension viagère de 10.000 francs au Prince L. L. Bonaparte ; une pension viagère de 5.000 francs à M. Bachon, mon ancien Ecuyer ; une pension viagère de 2.500 francs chacune à Madame Thierry et à Uhlmann.

 

Je désire que tous mes autres serviteurs ne soient jamais privés de leurs appointements.

 

Je désire laisser au Prince N. Charles Bonaparte, au Duc de Bassano et à M. Rouher, trois des plus beaux souvenirs que mes exécuteurs testamentaires pourront désigner.

 

Je désire laisser aussi au Général Simmons, à M. Strode et à Monsignor Goddard trois souvenirs que mes exécuteurs testamentaires désigneront parmi les objets de valeur qui m’appartiennent.

 

Je lègue à M. F. Pietri mon épingle surmontée d’une pierre (œil de chat) ; à M. Corvisart, mon épingle (perle rose) ; à Mlle de Larminat, un médaillon contenant les portraits de mon père et de ma mère ; à Mme Lebreton, ma montre en émail ornée de mon chiffre en diamant ; à MM. Conneau, Espinasse, Bizot, J. N. Murat, A. Fleury, P. de Bourgoing, S. Corvisart, mes armes et uniformes, si ce n’est, toutefois, le dernier que j’aurai porté, et que je laisse à ma mère.

 

Je laisse à M. d’Entraigues une épingle surmontée d’une perle fine, ronde de forme, qui m’a été donnée par l’Impératrice.

 

Je prie ma mère de vouloir bien distribuer aux personnes qui m’ont témoigné, de mon vivant, quelque attachement les bijoux ou objets de moindre valeur qui pourraient me rappeler à leur souvenir .

 

Je lègue à Mme la comtesse Clary mon épingle surmontée d’une belle perle fine ; au Duc de Huescar, mon cousin, mes épées espagnoles.

 

NAPOLEON.

 

Le tout écrit de ma propre main.

 

 

 

CODICILLE

 

Je n’ai pas besoin de recommander à ma mère de ne rien négliger pour défendre la mémoire de mon grand Oncle et de mon père.

Je la prie de se souvenir que tant qu’il y aura des Bonaparte, la Cause Impériale aura des Représentants.

Les devoirs de notre maison envers le pays ne s’éteignent pas avec ma vie ; moi mort, la tâche de continuer l’œuvre de Napoléon 1er et de Napoléon III incombe au fils aîné du Prince Napoléon et j’espère que ma mère bien aimée en le secondant de tout son pouvoir nous donnera à nous autres qui ne serons plus cette dernière et suprême preuve d’affection.

 

NAPOLEON.

 

Le 26 février 1879, à Chislehurst.

 

Je nomme MM. Rouher et F. Pietri mes exécuteurs testamentaires.

(Je dis, par F. Pietri, Franceschini Pietri)

etendardnapoleon3[1]

A propos mouvementbonapartiste

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE 6 février 2010 1016 - * Déclaration à la préfecture de Meurthe-et-Moselle. MOUVEMENT BONAPARTISTE Objet : défendre, faire connaître et étendre les principes et valeurs du Bonapartisme. Il s’appuie sur l’adhésion populaire à une politique de redressement conjuguant les efforts des particuliers, associations et services de l’État. Le mouvement défend les principes bonapartistes sur lesquels il est fondé, et qui régissent son fonctionnement intérieur. Il défend également la mémoire de Napoléon le Grand, ainsi que celle de Napoléon III et de leurs fils, Napoléon II et Napoléon IV. Il reconnait Napoléon IV comme ayant régné sans avoir gouverné, en vertu du plébiscite de mai 1870. Le mouvement ne reconnait pas d’empereur après 1879, en vertu de l’absence de plébiscite. Républicain, il privilégie le bonheur, les intérêts et la gloire des peuples, et n’envisage de rétablissement de l’Empire que si les fondements en sont républicains et le régime approuvé par voie référendaire.
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour TESTAMENT DE NAPOLEON IV, EMPEREUR DES FRANCAIS

  1. « C’est pourquoi nous trouvons un précédent dans les administrations de bienfaisance et l’ensemble de l’œuvre sociale de Napoléon le Grand et de son neveu, Napoléon III. Notre contre-attaque contre le paupérisme constitue, en ce jour anniversaire de la victoire d’Ulm, la poursuite de cette œuvre par les individus, associations et services de l’État, et une réponse proportionnelle à la crise actuelle. Elle représente également – en dehors de la Roumanie où la mémoire collective lui est reconnaissante d’avoir défendu avec succès la création de l’État roumain – la commémoration civile qui manquait aux divers hommages cultuels et militaires rendus à Napoléon III, et à son fils, Napoléon IV. » https://mouvementbonapartiste.wordpress.com/2011/12/14/ulm-union-de-ceux-qui-luttent-contre-la-misere/

    J'aime

  2. « Es por eso que nos encontramos con un precedente en las administraciones de bienestar y el programa social y la política de Napoleón el Grande y de su sobrino, Napoleón III. Nuestro contraataque contra el pauperismo constituye, en este aniversario de la victoria de Ulm, la continuación de esta política por los individuos, las asociaciones y los servicios del Estado, y una respuesta proporcional a la crisis actual. Representa también (fuera de Rumania, donde su exitosa defensa de la creación de un estado nación Rumano con gratitud, y en Acadia y Farnborough, donde su generosidad y compasión no se olvidan) la conmemoración civil, que le faltaba para completar los honores religiosos y militares prestados a Napoleón III, y su hijo, Napoleón IV. » http://wp.me/p1JsE7-1o

    J'aime

  3. « ولذلك نجد سابقة في إدارة الأعمال الخيرية والاجتماعية ككل نابليون العظيم وابن أخيه ، نابليون الثالث. لدينا المضاد ضد العوز هو ، في هذه الذكرى السنوية لانتصار أولم ، واصلت هذا العمل من قبل الأفراد والجمعيات والخدمات الحكومية ، واستجابة تتناسب مع الأزمة الحالية. كما أنها — وبصرف النظر عن رومانيا ، حيث الذاكرة الجماعية بالامتنان للودافع بنجاح إنشاء دولة الرومانية — الاحتفال تكريم تفتقر إلى مختلف المدنية والعسكرية المقدمة إلى عبادة نابليون الثالث وابنه نابليون الرابع. » https://mouvementbonapartiste.wordpress.com/2012/02/02/129

    J'aime

  4. « That is why we find a precedent in the welfare administrations and the social programme and policy of Napoleon the Great and of his nephew, Napoleon III. Our counter attack against pauperism constitutes, on this anniversary of the victory of Ulm, the continuation of this policy by individuals, associations and the services of the State, and a proportional answer to the current crisis. It represents also (outside of Romania, where his successful defence of the creation of a Romanian nation state is remembered with gratitude, and in Acadia and Farnborough, where his generosity and compassion are not forgotten) the civil commemoration that was lacking to complete the religious and military honours rendered to Napoleon III, and to his son, Napoleon IV. » https://mouvementbonapartiste.wordpress.com/2011/12/14/union-de-ceux-qui-luttent-contre-la-misere-union-of-those-who-combat-poverty/

    J'aime

  5. Ping : Pétition aux sénateurs pour sauver le référendum. | mouvementbonapartiste

  6. Ping : « République ou Empire », un faux clivage | mouvementbonapartiste

  7. Ping : LE 18 JUIN 2015 | mouvementbonapartiste

  8. Ping : 2016/03/16+20 : LE 20 MARS 1811 ET LE 16 MARS 1856 | mouvementbonapartiste

  9. Ping : Soutien à nos défenseurs – 30 mars 2016 | mouvementbonapartiste

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s