Un séminaire et une semaine pour le rayonnement de la langue française au Maroc

drapeau-du-mouvement-bonapartiste.jpg

Institut Français de Casablanca
121 – 123 boulevard Zerktouni
20100 Casablanca

Copie pour SM le roi Mohammed VI et Son Excellence M. le Président de la République Française, co-prince d’Andorre.

14 JANVIER 2013

Madame, Monsieur,

Dans le cadre de la rentrée littéraire, nous vous proposons le projet d’un séminaire et une semaine pour le rayonnement de la langue française au Maroc, avec le concours des ministères marocain et français de la culture, de l’éducation et des relations extérieures.

Ce serait à notre sens une occasion réelle et unique pour démontrer les valeurs et principes d’une partie importante de notre histoire commune, et pour promouvoir les arts, les sciences, la culture et la langue française au sein d’une vaste partie de la jeunesse marocaine. Par esprit de réciprocité, nous souhaitons également que ce séminaire soit réalisé avec le concours et le haut patronage de Sa Majesté le roi, et de Son Excellence le Président de la République, et qu’un séminaire sur ce modèle soit organisé ensuite à Paris, à l’Institut du monde arabe.

Cette démarche s’inscrit dans une volonté de rapprochement entre peuples et États par des échanges savants et la participation du public, dans le but d’approfondir les liens qui nous unissent au sein de la Francophonie.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de notre estime et de nos meilleurs sentiments.

Paul-Napoléon Calland, Président du Mouvement Bonapartiste
Mehdi Elomri, Coordinateur du secteur arabophone

MOUVEMENT BONAPARTISTE
3, rue du Point du Jour,
54210 Saint-Nicolas-de-Port
République Française

A propos mouvementbonapartiste

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE 6 février 2010 1016 - * Déclaration à la préfecture de Meurthe-et-Moselle. MOUVEMENT BONAPARTISTE Objet : défendre, faire connaître et étendre les principes et valeurs du Bonapartisme. Il s’appuie sur l’adhésion populaire à une politique de redressement conjuguant les efforts des particuliers, associations et services de l’État. Le mouvement défend les principes bonapartistes sur lesquels il est fondé, et qui régissent son fonctionnement intérieur. Il défend également la mémoire de Napoléon le Grand, ainsi que celle de Napoléon III et de leurs fils, Napoléon II et Napoléon IV. Il reconnait Napoléon IV comme ayant régné sans avoir gouverné, en vertu du plébiscite de mai 1870. Le mouvement ne reconnait pas d’empereur après 1879, en vertu de l’absence de plébiscite. Républicain, il privilégie le bonheur, les intérêts et la gloire des peuples, et n’envisage de rétablissement de l’Empire que si les fondements en sont républicains et le régime approuvé par voie référendaire.
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s